Julie TATON - "Née sous une bonne étoile!"

Source : Over-blog de Pierre Marchal
Date de publication : 14/02/2006

Entre un projet de film avec Jean-Claude Vandamme et sa participation active au Télévie, l'animatrice de RTL et de M6, Miss Belgique 2003, n'a pas le temps de s'ennuyer !

- Miss Belgique, puis speakerine sur RTL : chronique d'un destin annoncé ?
- Peut-être, oui. J'ai participé à l'élection de Miss Belgique 2003 un peu par hasard et j'ai gagné, à ma plus grande surprise. Puis RTL et VTM, organisateurs de l'évènement, se sont intéressés à moi, comme ils l'avaient fait pour d'autres auparavant.

- Mais comme vous ne maîtrisez pas le néerlandais...
- Raison de plus pour choisir RTL ! (rires).

- Et y devenir speakerine.
- Oui. Mais je vous vois venir : ce n'est pas si simple! Parfois, il faut « meubler » pendant plusieurs minutes, et c'est un vrai travail d'impro, de concentration.

- D'accord mais ce n'est pas comme diriger un débat télévisé.
- Certainement ... mais une chose à la fois.

- Justement, vous comptez durer dans ce métier ?
- Il m'arrive souvent de me poser la question. Je suis arrivée là par hasard, par chance, donc ça me fait réfléchir. Il faut croire que je suis née sous une bonne étoile ! Mais au début, être speakerine ne me plaisait pas. C'est en m'améliorant, petit à petit, surtout grâce à l'émission que je co-anime sur M6, que j'y ai pris goût. Pour l'instant, faire de la télé me convient.

- Vous êtes mieux considérée chez M6 alors ?
- Non, je ne dirais pas ça. C'est juste une question d'arriver au bon endroit au meilleur moment.

- Comme lorsque Jean-Claude Vandamme vous invite à passer une semaine à Vancouver ?
- Absolument. Il a un projet de film, où j'aurais éventuellement un petit rôle à jouer. C'est quelqu'un qui aime mettre la Belgique et les Belges en valeur. Mais ce projet est en stand-by pour le moment.

- Pas de « promotion karaté » ?
- Non ! Très peu pour moi !

- Trop « aware » à votre goût ?
- (rires) Disons qu'il n'avale pas que des choses qui sont très bonnes pour les neurones ! Mais c'est sa façon de s'amuser... Et puis quoi qu'on dise, c'est un super pro. Très gentil, et humain en plus !

- Vous venez de passer une semaine aux Seychelles au profit du Télévie...
- Exact. Avec quatre adolescents atteint de leucémie. C'était une expérience très enrichissante, humainement et culturellement. On a beaucoup à apprendre de gens comme eux.

- Qu'est-ce qui vous a le plus marqué, culturellement parlant ?
- Les « cocofesses » ! (rires) C'est un genre de noix de coco qu'on ne trouve que là-bas. Je vous laisse en deviner la forme !

Propos recueillis par Pierre Marchal