Julie Taton : "Avec le Botox, j'étais figée"

Source : Site de Nostalgie (Le journal de la télé du 30 janvier 2014)
Date de publication : 30/01/2014
Date de mise en ligne : 01/02/2014

Interview audio complète en bas de page

À l'aube de ses 30 ans, qu'elle fêtera ce 6 février, et pour célébrer ses 10 ans de carrière télé, Julie Taton revient pour Ciné Télé Revue et Nostalgie sur son parcours professionnel. L'animatrice à la voix cassée nous livre quelques confidences, en toute sincérité.

Interview réalisée... avant la polémique (voir plus bas)

- Il y a quasiment 10 ans jour pour jour, vous preniez la parole pour la première fois en tant que speakerine pour RTL TVI...
- Oui, je m'en souviens comme si c'était hier ! C'était mon premier direct, je devais lancer l'invité qui était dans l'avant-journal, et c'était Rocco Siffredi. Ca m'a marqué à vie ! Je l'avais croisé dans les couloirs et je n'osais même pas lui serrer la main, parce qu'on ne sait pas où ses mains ont trainé... Ca me mettait très mal à l'aise. C'était très drôle, parce que je devais dire " dans quelques instants avec... ", et impossible de terminer la phrase ! J'ai commencé à rougir, j'étais très gênée, et puis il y'a eu un petit " Rocco Siffredi " qui est passé discrètement (rires).

- Carrière brillante à RTL, aujourd'hui en France également. Vos débuts à M6 ne se sont pourtant pas très bien passés dans le Good Morning ?
- Non, on sortait d'une période Michaël Youn qui avait placé la barre très haut, et on s'est vite rendu compte que notre nouvelle émission ne fonctionnait pas. On m'a alors demandé d'avoir des décolletés de plus en plus plongeants, puis pas de soutien-gorge, puis de présenter des objets assez drôles tels que des vibromasseurs, etc. Mais c'était une émission matinale, en direct ! J'avais 21-22 ans, je ne pouvais décemment pas faire ça. Donc j'ai refusé une première fois, ils ont ensuite insisté pour que je sois en bikini sous la douche, avec un mec que je ne connaissais pas... Mais je ne fais pas de la télé pour ça ! En Belgique je m'amuse, je suis contente et fière de ce que je fais. Donc la prod' m'a remercié et au final, ça s'est arrêté. Mais je n'ai aucun regret !

- TF1 ne vous a jamais demandé de mettre des décolletés plongeants... ?
- Non pas du tout, au contraire ! À TF1, ils sont très protecteurs, ils ne veulent pas que je sois trop sexy ! Ils ont envie que j'apparaisse telle ce que je suis vraiment. J'apprécie ce genre de démarche, c'est rassurant !

Dans l'interview que vous accordez à Ciné Télé Revue, vous parlez de chirurgie...
- Oui, j'ai eu recours au Botox. Je l'ai fait une fois et c'était immonde ! J'étais figée. À vrai dire, mon front m'ennuie... Je n'aime du tout pas les plis que j'ai, ce sont ceux de mon papa. Alors je me suis dis, comme toutes mes copines parisiennes et bruxelloises : " Ayons recours à la chirurgie douce, à savoir : le Botox ! ". En plus si ça ne va pas, ça part... Au final, j'étais tellement gênée, que j'ai fait une frange...
C'est ridicule je sais, mais je n'ai pas de problème avec ça. Ce n'est pas de la " chirurgie ". C'est un petit truc pour avoir un coup de frais. J'ai envie de rester bien, j'essaie de tout faire pour, mais à un certain moment, on ne sait pas aller contre certaines marques de l'âge !


- Peu de gens le savent, mais vous êtes une vraie femme d'affaire ! Vous préparez l'après-télé, pouvez-vous nous parler de vos projets ?
- C'est parti sur un délire ! J'ai dessiné une table et je l'ai montré à un ami designer. Il a trouvé mon idée " top ! ", et c'est parti comme ça. Avec un autre ami, on dessine dans l'univers textile, mais bon je ne vais pas en dire plus pour le moment. Ca va arriver !

- Pour en revenir à la télé, on vous retrouve quand ?
- Normalement, bientôt sur TF1 avec le retour de Splash. Il n'y a pas encore de date annoncée. Pour Coup de foudre au prochain village, on est censé repartir en tournée au printemps. J'attends les confirmations parce que tout se fait en dernière minute ! Sinon, il y a d'autres projets, je peux déjà vous dire que je suis sur le point de partir en tournage pour un projet en train de se concrétiser, et si ça ne se fait pas avec RTL, ce sera probablement vendu à une autre chaine pour laquelle je travaille (le groupe TF1). Donc on se retrouve bientôt !

Polémique !

"Ses amours, la chirurgie esthétique, ... Elle assume tout !"
En découvrant la couverture du Ciné Télé Revue de cette semaine, Julie Taton a exprimé sa crispation sur son compte Twitter.

Reaction Twitter Julie

Pour rappel, il s'agit d'un numéro spécial dont l'animatrice est la rédactrice en chef. L'interview a donc été validée par la principale intéressée avant sa publication.
Elle a cependant fait part de son désarroi quant au " titre accrocheur ", et reproche au magazine de faire sensation en insistant sur le côté " chirurgie esthétique ".

Johanna Pires, rédactrice en chef adjointe de Ciné Télé Revue, nous fait part de ses impressions : " C'est le terme chirurgie esthétique qui n'a pas plus à Julie Taton. Mais on n'invente rien, c'est un aspect qui a été abordé dans l'interview qu'elle nous a accordé. Je l'ai eu au téléphone, elle n'est pas fâchée. Je peux toutefois comprendre sa crispation. "

Reportage exclusif à découvrir également dans le Ciné-Télé-Revue de ce 30 janvier 2014.

La séquence du "journal de la télé" : julie_taton-le_journal_de_la_tele-20140130-by_pouce.ogg
Retrouvez en audio l'intégrale de l'interview de Julie Taton lors de son shooting photo : julie_taton-le_journal_de_la_tele-10_ans_de_televison-20140130-by_nostalgie.mp3

Interview > Nathan Skweres et Johanna Pires