"Julie Taton s'essaie au Lib Dub"

Source : Site de la DH-Net
Date de publication : 04/09/2008
Date de mise en ligne : 06/10/2008

dhnet-080904-art_57944.jpg

Elle a tourné un clip avec ses collègues de Radio Contact qui sera diffusé dès lundi sur le net.

BRUXELLES Le Lib Dub devient de plus en plus à la mode. Le principe ? Chanter en play-back en remuant seulement les lèvres. L'équipe de Radio Contact a voulu relever le défi sur l'air entraînant de Gilbert Montagné, Sous le sunlight des tropiques . Le clip sera diffusé dès lundi sur le site internet de la radio. Au milieu de toute l'équipe, Julie Taton et Pascal, les deux animateurs du Good Morning , ont mis, le temps du tournage, l'ambiance dans les couloirs de l'avenue Georgin.

- Julie, quel bilan tirez-vous après deux ans au Morning ?
- Je commence ma troisième saison et le Good Morning est une école incroyable, j'apprends tous les jours. Ce n'est pas en deux ans que l'on devient bon en radio mais j'ai attrapé certains réflexes et je sens que j'ai progressé.

- Ce n'est pas lassant de présenter une émission tous les matins ?
- Je ne suis pas du tout lassée. C'est une école au quotidien, et même si l'on sait sur quelles bases nous partons il y a une grande part d'improvisation. Il n'y a ucune monotonie.

- Vous n'avez pas trop dur à vous lever le matin ?
- Si, si ! Je n'arrête pas de me plaindre. (Rires). Mais je sais qu'il y a de nombreuses personnes qui se lèvent aussi tôt que moi. J'ai de la chance de faire ce métier. Quand le réveil sonne à 5 h, 5 h 30 et que je ne me lève pas directement, c'est foutu. J'ai dû radicalement changer de vie, car j'ai besoin de mes 8 heures de sommeil. Cela fait partie du métier, on ne peut pas tout avoir. Il est vrai aussi que quand je n'enchaîne pas avec un enregistrement en tant que speakerine, je finis ma journée à midi.

- Que faites-vous pour rester en forme ?
- Le sport ! Il faut absolument que je m'y tienne. Sinon, vous rentrez dans une spirale. Vous vous levez tôt donc vous êtes fatigués. Il faut prendre du temps pour soi et être motivé sinon, petit à petit, vous ne faites plus aucune activité. Je vais reprendre une bonne hygiène de vie et je vais essayer d'aller nager après la radio. Quand je sors avec mes amis, je me suis également fixé une limite, il faut que je rentre pour minuit !

- Comment se passe votre duo avec Pascal ?
- On apprend à se connaître de mieux en mieux ce qui permet de rebondir à l'aise à l'antenne. Quand l'on connaît la personne et que vous la cernez, il est plus facile d'improviser.

- Vous aviez déjà testé le Lib Dub ?
- Pascal m'en avait parlé. Je trouve ça drôle que toute l'équipe de la radio s'y mette.

- Cela vous donne envie de chanter ?
- Peut-être pas, la chanson n'est pas vraiment mon fort ! (Rires).

Propos recueillis par Sophie Lagesse